Misez sur les freelances pour booster votre agilité !

le 08/02/18
Réactivité, agilité, efficacité, expertise, idée neuve… Les entreprises qui font appel à des freelances pour réaliser des missions y voient de plus en plus d’intérêt.

 

Parce que le monde bouge à la vitesse de l’éclair, pas toujours facile pour les entreprises de disposer en interne de profils suffisamment experts, à jour et disponibles pour y faire face. Nombreuses sont celles qui ont fait le choix d’aller les chercher à l’extérieur de l’entreprise et leur confier des missions sans pour autant les intégrer dans la masse salariale. Selon l’Insee, 2,7 millions de personnes exerceraient leur métier de façon indépendante en France. Un chiffre qui serait bien en deçà de la réalité si l’on en croit une étude réalisée par le cabinet de conseil Mac Kinsey qui en recense de son côté 13 millions ! Derrière la course aux chiffres, se niche une réalité : celle de l’appétit grandissant des français et notamment de la génération Y pour le freelancing. A la clé : autonomie et indépendance.

 

Miser sur des freelances portés

Côté entreprise, cette réalité commence à bousculer en profondeur les process RH traditionnels. Si la création du statut d’auto-entrepreneur en 2008 a accéléré ces mutations, facilitant ainsi le business entre indépendants et entreprises, ces dernières misent aujourd’hui beaucoup sur le portage salarial qui leur offre à la fois des gages en termes de sécurité juridique (pas de risque de dépendance économique), de proximité géographique (sociétés de portage présentes dans le bassin d’emploi) et de réactivité (sourcing et contractualisation en moins d’une semaine).

 

Brigitte K. est en charge d’une partie des Achats indirects au sein du Groupe Orange. Si son cœur de métier concerne les achats de prestations événementielles, elle est depuis 2010 la « porte d’entrée » unique pour valider toutes les commandes de freelances émanant des clients internes. Elle s’assure également de la bonne corrélation entre le CV du freelance et le cahier des charges de la mission. Elle est, de fait, l’interlocutrice privilégiée du groupe Freelance.com. « Le groupe Orange travaille avec Freelance.com depuis 2002. L’idée de départ était de trouver des profils atypiques que le groupe ne possédait pas en interne. Nous nous sommes assez naturellement tournés vers le portage salarial afin de faciliter l’employabilité de ces personnes freelances », explique-t-elle. Une collaboration fructueuse qui a permis de nombreuses fois à Orange de trouver le « mouton à cinq pattes » pour certaines missions complexes. « Il y a trois ou quatre ans, trouver un designer UX relevait de la mission quasi-impossible et Freelance.com a relevé le défi ! », se souvient-elle.

 

Afin de fluidifier et valider les missions de manière digitalisée, le groupe Orange bénéficie depuis plusieurs années d’un accès direct à l’extranet de Freelance.com : « c’est un gain de temps considérable et un confort très appréciable », tient-elle à souligner.

 

Souplesse, panel varié et agilité

Pour Brigitte K, travailler avec des freelances est porteur de nombreux bienfaits dont Orange ne pourrait plus se passer aujourd’hui. La souplesse, tout d’abord, de « pouvoir faire un contrat de travail très rapidement et s’affranchir des process RH traditionnels inhérents à l’embauche d’un CDD ou CDI ». La possibilité également de disposer d’un « panel de profils extrêmement riche et varié pour répondre aux différentes problématiques soulevées par le Groupe ». L’agilité et la réactivité enfin, indispensables selon elle pour ancrer le leader des télécoms dans le XXIe siècle.