Les clients du chef de projet

Mis à jour le Wednesday, May 26, 2021

Tout au long de son parcours professionnel, le chef de projet peut être amené à exercer son métier dans différents types de structures et dans différents domaines d’activité. En effet, la gestion de projet touche aussi bien le secteur de l’informatique, que celui du marketing, de la communication, de la relation client, etc.

Cette diversité des secteurs d’activité correspond également à une diversité des clients. Les clients du chef de projet sont de tous types, et ils ont tous besoin de ses compétences techniques et de ses qualités humaines pour développer leurs activités.

Chef de projet collabore avec ses clients

Les secteurs d’activité qui font appel à des chefs de projet

En réalité, tous les secteurs d’activité peuvent faire appel à un chef de projet. En effet, le chef de projet joue un rôle central dans une entreprise puisqu’il est le professionnel désigné pour mener à bien un projet. Ainsi, il est amené à travailler dans de très nombreux secteurs d’activité.

La diversité des secteurs d’activité

L’ingénierie industrielle, le marketing, la communication, l’agroalimentaire, l’automobile, l’informatique et le digital sont quelques exemples de secteurs dans lesquels un chef de projet pourra travailler. Mais il faut savoir qu’à l’intérieur de chacun de ces secteurs, il en existe une multitude d’autres.

Par exemple, le marketing inclut les secteurs de la gestion de la relation client, du CRM, de la fidélisation, du développement produit, etc. Le chef de projet marketing travaille donc en étroite collaboration avec le directeur marketing, le responsable CRM, l’assistant produit, etc. Les clients des chefs de projet sont des clients qui exercent leurs activités dans des domaines très diversifiés, mais aussi très spécialisés.

La nécessaire spécialisation des chefs de projets

Pour répondre précisément aux besoins de leurs clients, la plupart des chefs de projets se spécialisent dans des secteurs d’activité au cours de leur formation. Ainsi, une entreprise pourra faire appel à un chef de projet web, un chef de projet informatique, un chef de projet CRM, etc. Pour le client, c’est la garantie de collaborer avec un professionnel maîtrisant les enjeux de son activité. Pour le chef de projet, c’est la possibilité de satisfaire son client en lui apportant toutes les compétences techniques nécessaires.

Cette spécialisation des chefs de projets n’exclut pas la maîtrise d’outils généralistes. En effet, la gestion de projet nécessite d’utiliser certains outils de reporting et certains outils collaboratifs qui peuvent s’adapter à différents secteurs d’activité.

Où travailler en tant que chef de projet ?

Concernant le type de structure, à la manière des secteurs d’activité, il est également variable. En effet, un chef de projet pourra aussi bien travailler pour une agence, pour un freelance, pour une PME, pour une SSII, etc. Le chef de projet peut évoluer dans trois structures principales :

  • dans une SSII (Société de Service et d’Ingénierie Informatique) ou une ESN (Entreprise de Services Numériques) ;
  • chez le client final dans une PME ou une agence par exemple ;
  • dans sa propre structure en tant que freelance ou indépendant.

Mais toutes ces structures sont-elles identiques ? Comment les différencier afin de bien choisir ses clients quand on est chef de projet ?

Être chef de projet dans une SSII ou une ESN

Dans une SSII ou une ESN, le chef de projet travaille avec différents types de clients. Il intègre différentes structures et peut faire la connaissance de très nombreuses personnes. En parallèle, il échange régulièrement avec ses collègues de la SSII ou de son ESN. De plus, le poste de chef de projet dans une SSII / ESN permet d’expérimenter une très grande diversité d’environnement de travail.

Un des principaux inconvénients du travail en SSII / ESN est justement cette diversité des clients qui peut amener les chefs de projets à se déplacer très régulièrement. De plus, le chef de projet en SSII / ESN n’a souvent pas la possibilité de choisir ses missions qui sont validées par son responsable ou son manager.

La gestion de projet chez le client

Concernant le poste de chef de projet chez le client final, il offre au chef de projet un cadre de travail confortable. Dans une agence de communication, dans une PME spécialisée dans l’agroalimentaire ou dédiée aux services à la personne, le chef de projet intègre une structure. Il se spécialise alors dans l’activité de l’entreprise au fil de ses missions.

C’est cet avantage précis qui peut aussi se révéler être un inconvénient, cette position entraînant une relative faible diversité des activités. L’hyperspécialisation peut également être un frein si, dans son parcours, le chef de projet doit changer d’entreprise.

Le chef de projet indépendant ou freelance

Enfin, le chef de projet peut décider d’être indépendant ou freelance. Dans ce cas, il oriente sa carrière comme il le souhaite. Il travaille pour une SSII / ESN, pour d’autres indépendants comme lui, pour une TPE, pour une agence, etc. Il a l’avantage de choisir ses missions et ses collaborateurs.

La recherche de nouveaux clients peut sembler être l’inconvénient majeur d’un indépendant. Mais nous allons voir que les freelance ont à leur disposition de nombreux outils pour agrandir rapidement leur portefeuille de clients.

Comment trouver des clients quand on est chef de projet freelance ?

Pour trouver des clients, le chef de projet freelance ou indépendant dispose de quatre outils principaux.

Premièrement, la recherche de clients d’un chef de projet passe par le réseau. Le réseau professionnel concerne aussi bien des partenaires freelance que des clients. Dans les deux cas, le chef de projet fait appel à son réseau pour obtenir des recommandations. S’il travaille en collaboration avec d’autres indépendants, il peut créer un groupe où échanger des conseils et des coordonnées de prospects. Concernant les clients, le chef de projet peut utiliser leurs témoignages positifs pour améliorer sa visibilité et sa réassurance.

Deuxièmement, le chef de projet indépendant doit être présent sur le web. À l’époque du digital, le bouche-à-oreille ne suffit plus. Il est nécessaire de créer un site internet et d’être visible sur les réseaux sociaux. Grâce à ses études, à son parcours professionnel et à son expérience personnelle, il peut se positionner en expert de son secteur d’activité et de son métier afin d’attirer de nouveaux prospects.

Troisièmement, le démarchage et la prospection sont deux autres méthodes qui permettent de trouver des clients quand on est chef de projet indépendant ou freelance. Pour cela, il est cependant nécessaire de bien connaître sa cible et de définir ses personas. Démarchage par mail ou démarchage sur les réseaux sociaux, il convient d’adapter ses méthodes à son secteur d’activité.

Quatrièmement, le chef de projet doit mettre en place une veille de recherche d’emploi efficace. Création d’alertes et mise à jour d’un profil public sont deux exemples d’outils qui peuvent être utilisés par un chef de projet pour trouver de nouveaux clients. L’abonnement à des sites spécialisés dans les offres d’emploi de chef de projet est une autre solution. Grâce à ces techniques, le chef de projet freelance fera preuve de réactivité au moment d’envoyer sa candidature.

En résumé, grâce à ses clients, le chef de projet peut personnaliser son travail, puisqu’il choisit le secteur d’activité et le type de structure où il souhaite exercer son métier.

Je note cette page
noter
je recherche un talent
  • Mission
    1
  • Informations complémentaires
    2
  • Coordonnées
    3
Exemple : consultant SAP, Développeur Front-End, Graphiste...