Les clients du Data Manager

Mis à jour le Friday, June 25, 2021

En parcourant les offres d’emploi ou de missions freelance pour le poste de Data Manager, on constate que les entreprises à la recherche de la perle rare officient dans des secteurs assez variés. L’analyse des données est effectivement devenue cruciale dans presque tous les pans de l’économie, et il faut pouvoir compter sur un expert pour les gérer.Cependant, certaines entreprises sont plus enclines que d’autres à faire appel à des gestionnaires de données. Le domaine dans lequel elles officient, leur taille et leurs besoins particuliers sont autant de facteurs qui peuvent les inciter à créer un véritable pôle dédié à la gestion des données. On fait le point sur la clientèle auprès de laquelle les Data Managers indépendants ont le plus de chance de décrocher une mission.

3 hommes en discussion autour d'une table

Les secteurs d’activité du Data Management : quels sont ceux qui recrutent le plus ?

Qui dit Data Management, dit données nombreuses et hautement stratégiques. Elles permettent de mieux connaître la cible, de convertir des prospects, de fidéliser les clients : en somme, de générer plus de chiffre d’affaires. C’est pourquoi les entreprises du secteur commercial ont tout intérêt à faire appel aux services d’un Data Manager. Et par “commerce”, on entend une telle variété de secteurs que chaque Data Manager peut espérer exercer dans un domaine qui l’intéresse. Un gestionnaire de données peut ainsi travailler pour une entreprise de prêt-à-porter, d’outillage industriel, de voyage, de livraison de repas, de cosmétiques, etc. Et il peut aussi bien s’agir d’une entreprise qui travaille en B2C que d’une société B2B, et d’un pure-player (e-commerce uniquement) comme d’une entité qui vend majoritairement dans des points de vente physiques.

Les Data Managers sont également amenés à travailler pour des sociétés bancaires et des compagnies d’assurance. Ce type d’entreprises manipule en effet quotidiennement des tas de données, qu’il faut gérer au mieux pour optimiser la rentabilité, mais aussi pour s’assurer de leur sécurité. Les données collectées, stockées et exploitées par de telles entreprises sont en effet sensibles et doivent être protégées. Le Data Manager joue un rôle non négligeable à ce niveau.

Enfin, de nombreuses offres pour des missions en Data Management sont proposées par des entités des secteurs médical, pharmaceutique et de la recherche scientifique. C’est pourquoi il existe des formations pour devenir Data Manager spécialisé dans cette branche.

On trouve même la dénomination de “Data Manager clinique”. Des compétences spécifiques sont requises dans cette branche, et la seule maîtrise technique du métier ne suffit pas. Ce type de clients recherche des profils qui connaissent les procédures d’études cliniques, qui savent quelles sont les données-clés pour conclure à des résultats fiables, qui sont capables de respecter les réglementations propres au domaine de la santé, etc.

Petites et grandes entreprises : lesquelles ont besoin d’un Data Manager ?

A priori, ce sont plutôt les grandes entreprises (plus de 5000 salariés et souvent des millions d’euros de chiffre d’affaires) qui sont dans la nécessité d’avoir une équipe de Data Management. Plus il y a de recettes financières, de clients actuels et de clients potentiels, et plus la quantité de données à collecter est importante. Un Data Manager a donc toute sa place dans ce type de structure. Mais bien souvent, ces grandes entreprises disposent d’une équipe complète en interne, et ont moins besoin de faire appel à des Data Managers indépendants, mais plutôt en contrat de travail longue durée.

En revanche, au sein des plus petites structures (PME, TPE et start-ups), les gestionnaires de données indépendants sont plus demandés. Pour ces entreprises, les données sont tout aussi stratégiques, car elles vont permettre d’optimiser l’acquisition de clients, d’adapter le positionnement et de fidéliser la clientèle, ce qui est crucial pour le développement de l’activité.

Les plus petites entreprises disposent parfois d’une trésorerie plus fragile, qui peut les inciter à choisir un professionnel indépendant, afin de maîtriser au mieux leur budget. Pour certains chefs d’entreprise un peu frileux face aux Data ou ceux qui veulent “tester” un Data Manager avant de l’engager, sans prendre de risque, le gestionnaire indépendant est aussi le profil idéal.

Toutes les entreprises peuvent donc avoir besoin d’engager un Data Manager, que ce soit en CDD, en CDI ou en mission freelance, et pour des durées plus ou moins longues.

Annonceur, prestataire ou agence : qui sont les employeurs des Data Managers ?

Au-delà de la taille et du secteur d’activité de l’entreprise où travaillent les Data Managers, il faut aussi distinguer le type d’entreprise concerné. Un gestionnaire de données, salarié ou exerçant en tant qu’indépendant, peut ainsi travailler pour le compte :

  • de l’entreprise directement concernée par la gestion de données, qui souhaite compléter son équipe en interne ;
  • d’un prestataire de services liés à l’informatique, aux nouvelles technologies, au web et aux données, et travaillant pour le compte de plusieurs autres entreprises clientes ;
  • d’une agence de publicité (globale ou spécialisée dans le digital), afin de travailler en mode projet pour les clients de l’agence ou d’intervenir sur les données exploitées directement par cette agence pour conquérir de nouveaux clients.

Les missions et les compétences peuvent varier en fonction de ces différentes structures. Dans une agence, l’appétence pour le marketing et les techniques commerciales est souvent un plus, tandis qu’en exerçant pour un prestataire, il s’agira surtout de faire preuve d’une grande polyvalence, d’adaptabilité et d’une bonne communication avec les équipes en place chez les clients.

La localisation des clients en Data Management : en France ou à l’étranger ?

Certains postes de Data Managers sont proposés en télétravail, mais du fait de la sensibilité des données et de la nécessité de collaborer en permanence, le client cherche généralement un professionnel disposé à travailler dans ses bureaux. Mais alors, où se trouvent principalement les entreprises à la recherche d’un ingénieur en Data Management ?

En consultant les offres en ligne, on constate que Paris et sa région font partie des zones les plus demandeuses, car c’est là que se trouve le cœur du business en France. Toutefois, un gestionnaire de données qui recherche un poste en province pourra aussi trouver son bonheur, car les clients potentiels y sont nombreux. Marseille, Nantes, Grenoble, Lyon, et même bien d’autres plus petites villes, sont le siège d’agences et d’entreprises qui ont besoin de Data Managers.

Ce métier peut également s’exercer à l’étranger, que ce soit dans des pays frontaliers, au sein d’entreprises françaises ayant des filiales en dehors de l’hexagone ou en intégrant l’équipe d’une entreprise étrangère.

Selon ses envies, son expérience, sa formation et ses compétences, un responsable du Data Management peut donc exercer son travail dans des structures très diverses. Cela lui donne l’opportunité de devenir un véritable expert dans un domaine ou de devenir très polyvalent, d’exercer de chez lui ou de partir à l’autre bout du monde, de participer activement à la stratégie à l’entreprise en travaillant en direct avec son client ou d’être plutôt un Data Manager offrant un service opérationnel, etc.

Je note cette page
noter
je recherche un talent
  • Mission
    1
  • Informations complémentaires
    2
  • Coordonnées
    3
Exemple : consultant SAP, Développeur Front-End, Graphiste...