Data Manager

Mis à jour le Friday, June 25, 2021

Toute entreprise qui a besoin d’exploiter un certain volume de données se doit d’employer un Data Manager ou d’engager un consultant en Data Management indépendant

Face à la multiplication et à la complexification des données, qui représentent une vraie mine d’or, il est en effet impensable de ne pas optimiser leur exploitation. Voyons donc quel est le rôle du Data Manager et pourquoi il est devenu indispensable à des entreprises issues de tous secteurs.

Homme pointe du doigt une courbe

Qui est le Data Manager ?

Pour les non-initiés, le Data Manager, ou gestionnaire de données, est parfois assimilé à un développeur ou à un chargé du système d’information. S’il doit en effet maîtriser des outils, processus informatiques et des langages de programmation, c’est en fait pour pouvoir gérer toutes les données de l’entreprise cliente. Mais gérer des data, qu’est-ce que cela signifie exactement ? Il s’agit en fait de s’occuper de toutes les étapes qui vont permettre in fine d’utiliser les informations utiles :

  • collecte de données ;
  • organisation des informations au sein de bases de données ;
  • sécurisation des données ;
  • mise à jour des infos collectées ;
  • mise en place d’interfaces pour exploiter les données recueillies ;
  • vulgarisation des données pour que l’ensemble des services de l’entreprise puissent les comprendre et les analyser.

Le Data Manager fait ainsi le lien entre les utilisateurs/clients et les équipes marketing, commerciales et financières. Il transforme des données parfois abstraites et souvent très nombreuses en outils stratégiques. Et pour y parvenir, il doit être capable de collaborer étroitement avec les différents services et comprendre leurs attentes.

Quelles sont ses missions ?

Pour remplir les objectifs qui lui sont confiés, le gestionnaire de données doit être capable de mener de front des missions diverses.

Au tout début d’un projet visant à optimiser la gestion de données, il doit à la fois être à l’écoute et force de proposition, pour mettre en place un cahier des charges visant à déterminer quelles données devront être collectées et comment elles le seront.

Vient ensuite la conception de l’architecture des bases de données qui seront utilisées et la détermination des processus qui seront à l’œuvre.

Une fois que tout est en place, le Data Manager garde un rôle central : il doit s’assurer que les données sont mises à jour régulièrement, qu’il n’y a pas de doublons et qu’aucune donnée ne manque. À partir de tout ce qui est collecté, le Data Manager est également responsable de la mise à disposition des données à ses collègues. La mise en place d’une solution informatique à la fois complète et facile d’utilisation lui revient alors. Sa maîtrise technique ne doit effectivement pas lui faire oublier que les personnes qui ont besoin des données collectées n’ont pas une connaissance aussi pointue que lui en ce qui concerne les procédures informatiques, les langages, les bases de données, les tableaux remplis de chiffres, etc.

Enfin, l’une de ses autres missions, et non des moindres, est de sécuriser les données qui entrent et sortent des bases. Cela passe par la mise en œuvre de protocoles, d’évaluation des risques, etc., en lien avec le service informatique de l’entreprise ou de son prestataire d’infogérance.

Pourquoi le gestionnaire de données est-il essentiel ?

Que l’on soit face au Big Data ou à une collecte de données à plus petite échelle, seul un expert des données peut maîtriser toutes les problématiques qui y sont afférentes. Sans un Data Manager aux commandes, une entreprise prend de sérieux risques :

  • impossibilité d’exploiter des données, car aucun outil ne permet de les stocker et de les extraire correctement ;
  • analyse de données qui ne sont pas fiables, parce que la collecte n’est pas optimisée ou parce que les données ne sont pas correctement organisées ;
  • perte de temps, notamment lorsque les données sont mal rangées ou lorsque l’interface dédiée à leur exploitation est beaucoup trop complexe ;
  • remise en cause de la sécurité des données, etc.

À travers ses missions, le Data Manager est donc plus qu’un simple gestionnaire : il est un élément-clé pour le développement et la pérennité de l’entreprise. En effet, les données des utilisateurs valent aujourd’hui très cher, car ce sont elles qui sont à la source des actions marketing et commerciales (génération de Leads, acquisition de nouveaux clients, fidélisation, etc.). D’où l’intérêt de disposer de données précises, de qualité, facilement et rapidement exploitables. Sans une gestion optimale de ces Data, une entreprise peut passer à côté d’opportunités cruciales et opter pour la mauvaise stratégie.

L’autre aspect du métier de Data Manager, lié à la sécurité, est tout aussi important. Une fuite de données est sans aucun doute une mauvaise publicité, engendrant l’interrogation et la méfiance du public. Mais la sécurisation des données par le Data Manager doit aussi permettre de répondre aux obligations légales sur les données personnelles. Un Data Manager ne peut donc exercer correctement son métier que s’il connaît parfaitement la législation et ses évolutions constantes et s’il est capable de mettre en place des protocoles et un système de gouvernance adaptés. Face aux enjeux financiers et judiciaires, les entreprises ont donc tout intérêt à faire confiance à un Data Manager, censé maîtriser tous les aspects sécuritaires.

Pourquoi faire appel à un Data Manager indépendant ?

Le métier de Data Manager est le plus souvent exercé en interne, parce que les missions sont souvent de longue durée et car on touche à des données sensibles, que les entreprises n’aiment pas tellement partager. Pourtant, faire appel aux services d’un consultant en Data Management peut s’avérer intéressant dans plusieurs situations :

  • Nécessité de mettre à jour un système de gestion des données qui n’est plus suffisamment performant : le consultant peut venir en appui d’une équipe de Data Management existante et apporter un point de vue extérieur.
  • Besoin de bénéficier de l’expertise pointue d’un Data Manager dans votre secteur d’activités : capable de comprendre parfaitement vos besoins, le consultant pourra vous proposer les solutions les plus adaptées.
  • Besoin ponctuel sur un segment bien précis du Data Management, qui serait mal maîtrisé en interne (gouvernance, analyse de données, modélisation, etc.).
  • Volonté de mieux maîtriser les coûts : en faisant appel à un Data Manager freelance, vous définissez au préalable une durée et un tarif pour la mission qui lui est confiée.
  • Formation de l’équipe en interne : certains Data Managers indépendants se sont spécialisés dans la formation et peuvent aider votre équipe à acquérir de nouvelles compétences, à mettre à jour leurs connaissances, à mieux collaborer avec les autres services, à comprendre les enjeux futurs du Data Management, etc.

La décision de s’adresser à un gestionnaire de données freelance n’a donc rien d’absurde, bien au contraire ! D’ailleurs, en tant qu’indépendant, un Data Manager doit correspondre à un certain profil et a eu l’occasion de travailler avec des clients très différents et a pu développer ses capacités d’adaptabilité et d’écoute, essentielles dans le métier de gestionnaire de données.

Je note cette page
noter
je recherche un talent
  • Mission
    1
  • Informations complémentaires
    2
  • Coordonnées
    3
Exemple : consultant SAP, Développeur Front-End, Graphiste...