Business analyst : quel est le profil de ce professionnel ?

Mis à jour le Friday, June 25, 2021

Service marketing, service financier, ou ressources humaines, les professionnels qui collaborent ensemble au sein d’une même entreprise possèdent des missions parfois bien différentes. Ainsi, pour coordonner toutes ces personnes et leur permettre d’adopter une stratégie commune efficace, les sociétés font appel au business analyst.

Sa mission : analyser des données chiffrées et étudier les marchés commerciaux pour prévoir des tendances et proposer des stratégies. Le BA indique ainsi une marche à suivre, qui permet à chaque service d’une société d’agir avec cohérence.

Mais alors, qui est véritablement le business analyst ? Quelles sont ses qualités et ses compétences ? Quelles études a-t-il réalisées pour devenir analyste d’affaires ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir en continuant votre lecture.

Femme souriante avec ses lunettes à la main

Qui est le business analyst et quel est son rôle ?

Le business analyst au sein d’une entreprise est parfois appelé consultant fonctionnel, analyste d’affaires, ou encore chargé d’étude en organisation et informatique, et pour cause, puisque le BA dispose de nombreuses missions et peut remplir plusieurs rôles.

Le business analyst est présent dans une organisation pour lier tous les autres services (chef de projet, direction, marketing, financier, etc.) et veiller à l’optimisation de leur travail. Ainsi, le rôle du BA consiste à accomplir certaines missions telles que :

  • l’analyse de données chiffrées (chiffre d’affaires, vente, etc.) ;
  • l’étude de marché ;
  • la prédiction et le conseil stratégique ;
  • la mise en place d’outils au sein de la société pour améliorer les processus.

Le business analyst est très utile pour aider les dirigeants des entreprises à prendre les meilleures décisions possible en se basant sur des études et analyses poussées. Le BA fournit notamment des indicateurs clés de performance (KPI) pour que les entreprises puissent mettre en place les meilleures stratégies.

Il utilise des outils (tableaux de bord, systèmes de gestion de contenus ou de traitement statistique) qui l’aident dans son analyse et est chargé de traduire les données récoltées en informations claires pour la direction et les autres services (marketing, finance, etc.). Le BA peut même être amené à créer lui-même un outil pour son entreprise, afin de suivre par exemple les tendances du marché.

Enfin, le business analyst est un pédagogue qui s’assure de la bonne compréhension des données et des objectifs par tous les services intervenants dans un projet.

Les qualités nécessaires pour devenir business analyst

Quelles sont les qualités requises pour être un bon business analyst ? Tout d’abord, et cela semble évident, le BA doit posséder de très bonnes capacités d’analyse pour le suivi quantitatif et qualitatif de son entreprise. Il est également essentiel qu’il sache écouter, afin de pouvoir prendre en compte les opinions et avis de chacun. Le business analyst sait se mettre à la place des autres. Ces deux qualités d’analyse et d’écoute lui permettent d’analyser toutes les données et informations en sa possession, pour pouvoir les communiquer et les partager clairement.

Ainsi, le business analyst doit également pouvoir s’exprimer facilement et savoir se faire comprendre. Des qualités en communication sont ainsi nécessaires pour faire passer les bons messages et permettre une adhésion franche aux stratégies proposées.

De plus, le BA doit être en mesure de rester neutre face à des situations de mésentente entre les différents collaborateurs. Il fait alors preuve de diplomatie et d’un esprit négociateur pour réussir à trouver un terrain d’entente et permettre aux intervenants de continuer à travailler ensemble vers le même but.

Créatif, le business analyst est capable de sortir des sentiers battus, afin de proposer de nouvelles idées innovantes. C’est cette créativité qui lui permet aussi de contourner les problèmes éventuels et de trouver des solutions.

En résumé, les qualités essentielles du business analyst sont :

  • sa capacité d’analyse et de synthèse ;
  • son écoute ;
  • sa communication ;
  • sa diplomatie ;
  • sa créativité.

Les compétences du business analyst

Outre les qualités précédemment évoquées, le business analyst est également un expert dans son domaine. Grâce à ses études et ses années d’expérience, le BA a acquis des compétences solides qui lui sont indispensables pour remplir ses diverses missions.

Tout d’abord, le BA a des compétences analytiques et sait résoudre les problèmes rapidement. Il sait gérer son temps et possède de grandes compétences organisationnelles.

Le business analyst connaît bien sûr tous les principes et les pratiques business, et a acquis de grandes connaissances de l’industrie et des marchés commerciaux en général. Le BA possède un goût pour les chiffres, notamment parce qu’une bonne partie de son travail consiste à les analyser.

La maîtrise de plusieurs langues étrangères, et principalement l’anglais, est essentielle, car le business analyst est amené à échanger avec des interlocuteurs étrangers. Comme avec les membres de son entreprise, le BA doit être capable de se faire comprendre et de bien communiquer avec ces personnes.

Enfin, le BA possède des compétences plus techniques, puisqu’il est amené à utiliser de nombreux outils et logiciels qui facilitent son travail. Ainsi, le business analyst a une parfaite maîtrise de la suite Microsoft (Excel et PowerPoint notamment), des systèmes de gestion de contenu et de traitement des données statistiques. Parfois, le BA utilise des outils spécialement conçus pour son entreprise, ce qui implique qu’il possède également de bonnes connaissances en programmation.

En résumé, parmi les compétences essentielles du business analyst, on recense :

  • savoir analyser une situation ou des données pour résoudre des problèmes facilement ;
  • connaître tous les principes des marchés commerciaux ;
  • savoir s’organiser ;
  • savoir utiliser des outils, des logiciels informatiques et avoir des bases en programmation ;
  • savoir parler l’anglais et éventuellement d’autres langues étrangères.

Les études pour devenir business analyst

Toutes ces compétences précédemment évoquées peuvent être acquises par l’expérience, mais aussi par certaines formations techniques. Ainsi, le business analyst peut être diplômé d’une école de commerce, d’une école d’informatique, d’une école de finance ou bien encore d’une école d’ingénieurs.

Quoi qu’il en soit, une formation universitaire de niveau Bac + 5 est souvent exigée. Il est par exemple possible de se diriger vers ce métier avec un Master 2 spécialisé dans les domaines du marketing, du contrôle de gestion, ou encore de la statistique. Un niveau bac + 3 en traitement de bases de données et statistiques peut être suffisant, à condition que le candidat possède une bonne expérience.

Le business analyst est un véritable expert, ce qui explique que la profession n’est généralement pas accessible directement après un diplôme. Les entreprises embauchent au contraire des professionnels pouvant justifier de 5 à 10 ans d’expérience dans le secteur.

Enfin, les aspirants au métier de business analyst peuvent suivre une formation spécifique, qui passe en revue les problématiques de la profession.

je recherche un talent
  • Mission
    1
  • Informations complémentaires
    2
  • Coordonnées
    3
Exemple : consultant SAP, Développeur Front-End, Graphiste...