Le business analyst 

Mis à jour le Friday, June 25, 2021

Les analystes d’affaires, ou business analysts, jouent un rôle très important au sein de leur entreprise.

Ils remplissent en effet une fonction indispensable pour certaines sociétés : analyser des données chiffrées, les synthétiser de manière claire, faire le lien entre les différents services d’une entreprise (production, marketing, informatique, etc.), ou encore fournir des conseils stratégiques précis aux dirigeants et des prévisions pour l’avenir.

Définition de ce métier, profil et missions du business analyst, études et formation nécessaires pour accéder à cette profession et perspective d’avenir : découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le métier de business analyst.

Deux hommes en réunion analysent une courbe

Business analyst : définition

Le métier de business analyst (BA) est également connu sous d’autres appellations telles que consultant fonctionnel, chargé d’étude en organisation et informatique, ou encore analyste d’affaires. La fonction du business analyst est très importante puisqu’il interfère avec tous les services présents dans une entreprise. Ainsi, le business analyst est souvent engagé dans des grandes organisations possédant différentes activités. Il peut également intervenir en tant que consultant indépendant pour des clients.

Le métier de business analyst est né du constat d’un manque dans les entreprises. En effet, le chef de produit est chargé de développer des solutions, le commercial les vend, le financier contrôle la gestion financière et le directeur définit les stratégies et leur exécution. Mais alors, qui se charge de lier tous ces services et d’optimiser leur travail ?

Le rôle du business analyst

Concrètement, en quoi consiste le métier de business analyst ?

Le rôle du BA est de donner de la valeur aux chiffres. Il participe donc au pilotage de l’activité de l’entreprise à partir de l’étude de données chiffrées. Ainsi, il traite le processus d’information, pour en tirer des résultats sur l’activité et la santé d’une entreprise. Pour ce faire, le business analyst effectue des études de marché régulières. Il contrôle également les mécanismes marketing et financier de l’organisation.

Grâce aux différentes études et à la veille continuelle exercée par le BA, la mission de ce professionnel est d’évaluer l’efficacité du fonctionnement et de proposer des corrections si cela s’avère nécessaire. Son rôle est également de proposer des outils d’analyse et d’aide à la décision, pour prévoir les ventes, les prochains objectifs, etc.

Indicateurs et suivi de performance, analyse des marchés, benchmarks sont autant de compétences propres au business analyst.

Toutefois, les responsabilités du business analyst peuvent varier d’une entreprise à une autre (ou d’un client à un autre). Effectivement, il peut s’intéresser aux technologies de l’information, à la vente, à la finance ou bien encore au marketing.

Est-il judicieux d’investir dans un projet ? Quel est le chiffre d’affaires et quelles sont les stratégies à adopter pour l’augmenter ? Le BA est en mesure de répondre à certaines questions très importantes pour une entreprise. Il se concentre sur 4 domaines clés :

  • l’organisation ;
  • les personnes ;
  • les processus ;
  • la technologie.

Quelles sont les missions des business analysts ?

Le business analyst est chargé de créer une analyse stratégique détaillée de l’entreprise cliente. Il y décrit alors les problèmes, les opportunités et les solutions d’amélioration. Ainsi, il peut notamment être chargé :

  • d’effectuer la cartographie des processus et des flux de valeur ;
  • d’effectuer la cartographie des aptitudes et des compétences ;
  • d’analyser les résultats commerciaux ;
  • d’effectuer des tableaux de bord de suivi de la performance commerciale ;
  • d’apporter une aide pour concevoir, documenter et maintenir des processus système ;
  • de superviser la mise en place des nouvelles technologies ;
  • de mettre en place des outils de suivi et de prévision.

En lien avec les chefs de produit, le business analyst définit des indicateurs clés de performance (KPI). Ces indicateurs permettent alors aux sphères dirigeantes de mesurer la tenue des objectifs commerciaux. Il mesure par la suite le retour sur investissement (ROI) des différentes stratégies mises en place.

Ainsi, le BA effectue une étude de marché : il étudie sous un angle quantitatif et qualitatif les tendances et les habitudes des consommateurs dans un secteur ou un domaine d’activité. Le business analyst mène des investigations, afin de mieux cerner les attentes et besoins des clients.

En analysant les différentes bases de données, le BA peut conseiller les dirigeants sur les meilleures stratégies à adopter pour leur entreprise. Il calcule pour cela la performance de l’activité, il étudie le chiffre d’affaires par clients, produits, régions, canal de vente, etc.

Étant l’intermédiaire entre plusieurs services, il est primordial que le BA s’assure de la bonne compréhension et de la bonne appropriation des différents outils par tous les utilisateurs et collaborateurs. Il doit pouvoir synthétiser toutes les données collectées, afin de les transmettre et les communiquer le plus clairement possible aux différents intervenants de l’entreprise.

Toutefois, le travail du business analyst ne s’arrête pas là : il est également chargé d’analyser les perspectives de croissance et de réaliser des prévisions de vente à destination du marketing stratégique et opérationnel (ou de la direction commerciale). Ses prédictions peuvent alors concerner la politique des prix, les stratégies de vente, ou encore la fidélisation client.

En fonction des besoins de l’entreprise, le business analyst peut également être amené à contrôler et piloter les dépenses, à optimiser des outils d’analyse, ou encore à étudier le trafic d’un site internet.

Enfin, le BA assure une veille professionnelle pour rester informé et être alerté des dernières nouveautés. Il surveille par ce biais son environnement, mais aussi la concurrence ou encore les résultats.

Comment devenir business analyst ?

Le business analyst est un intermédiaire entre le service informatique et les directions opérationnelles. Ainsi, le BA peut être issu :

  • d’une formation technique ;
  • d’une école d’ingénieurs ;
  • d’une école de commerce ;
  • d’une école de finance ;
  • d’une formation en informatique.

La fonction est généralement accessible après une expérience de 5 à 10 ans, à condition que le postulant ait une connaissance accrue du domaine dans lequel l’entreprise cliente exerce.

Il est également possible de suivre une formation professionnalisante permettant d’appréhender les problématiques du métier de business analyst, et de pouvoir ainsi plus facilement se diriger vers ce type de fonction.

Les perspectives d’avenir en tant que business analyst

Gérer une entreprise et ses données est devenu une fonction majeure. Ainsi, le métier de business analyst, qui repose sur l’analyse de multiples indicateurs chiffrés, ouvre de nombreuses possibilités d’emploi, que ce soit dans les secteurs du marketing, de la gestion de la relation client, ou encore de la distribution.

Le métier de business analyst s’oriente vers des missions d’analyses et de recommandations opérationnelles. Ainsi, il se rapproche du métier de dataminer (analyse de volumes importants et hétérogènes pour créer de la valeur à une entreprise). Ces deux métiers possèdent en effet une dimension stratégique et prédictive.

je recherche un talent
  • Mission
    1
  • Informations complémentaires
    2
  • Coordonnées
    3
Exemple : consultant SAP, Développeur Front-End, Graphiste...