Le profil du contrôleur de gestion

Mis à jour le Tuesday, May 25, 2021

Le contrôleur de gestion doit être capable d’accompagner l’entreprise dans la prise de décisions stratégiques, tactiques et opérationnelles qui permettent d’améliorer sa performance. Le contrôleur de gestion doit ainsi disposer d’un certain nombre de compétences et de qualités indispensables au bon exercice de son métier. 

Le contrôle de gestion occupant une place centrale dans le pilotage de l’entreprise, il doit être polyvalent, compétent et savoir travailler avec les autres fonctions qui composent celle-ci. Féru de finance, le contrôleur de gestion, aussi appelé contrôleur budgétaire ou analyste de gestion, manie aussi bien les chiffres que les lettres. Découvrez quel est le profil idéal d’un contrôleur de gestion.

Profil d'un controleur de gestion

Quelles sont les compétences techniques d’un bon contrôleur de gestion ?

En matière de recrutement et de management, les compétences techniques sont au centre de l’évaluation du profil du contrôleur de gestion. Les compétences techniques regroupent tous les savoir-faire mis en œuvre dans le cadre de l’exercice du métier qui profitent à l’entreprise, à sa performance et à ses résultats.

Le contrôleur de gestion doit avoir de solides connaissances en comptabilité et finance. Il aime avant tout manipuler les chiffres, étant donné qu’il doit jongler quotidiennement avec les données financières de l’entreprise qui peuvent parfois s’avérer complexes. Il est notamment confronté à l’élaboration et au suivi du budget en fonction des objectifs préalablement définis.

Une compétence primordiale pour l’exercice efficient du métier de contrôleur de gestion est la maîtrise des outils bureautiques. Le contrôleur de gestion est amené à réaliser différents types de rapports sous forme de tableurs et de synthèses écrites : il doit donc maîtriser les logiciels Excel et Word. L’utilisation de PowerPoint est également intéressante s’il souhaite présenter ses rapports sous forme de diaporama dynamique. Le contrôleur de gestion doit connaître et savoir utiliser tous les logiciels de contrôle de gestion dont dispose l’entreprise, notamment l’ERP que celle-ci utilise (de l’anglais “Enterprise Resource Planning”) aussi appelé logiciel PGI (Progiciel de Gestion Intégré).

Le contrôleur de gestion doit savoir analyser, traiter et synthétiser l’information comptable et financière. Il se doit d’être rigoureux et méthodique afin de bien cerner les données qu’il récolte. Grâce à ses capacités rédactionnelles, il peut ensuite produire des synthèses pertinentes pour communiquer les résultats de ses analyses, avec aisance et clarté.

Afin d’accompagner efficacement la direction dans sa prise de décision, le contrôleur de gestion doit disposer d’une connaissance approfondie de l’entreprise. Il doit connaître son marché économique, son fonctionnement interne, son secteur d’activité et les enjeux de chaque fonction occupée.

Enfin, la maîtrise de l’anglais écrit et oral est indispensable pour tout contrôleur de gestion qui souhaite se démarquer, surtout s’il travaille pour des entreprises d’envergure internationale.

Quelles sont les aptitudes professionnelles du contrôleur de gestion ?

Une aptitude professionnelle se réfère à une disposition naturelle à exercer un métier. Il s’agit d’une capacité fondamentale permettant de remplir efficacement la fonction, mais aussi d’acquérir des compétences. Les aptitudes professionnelles sont parfois étroitement liées aux qualités humaines et relationnelles.

Le métier de contrôleur de gestion requiert une certaine aisance relationnelle. Il doit quotidiennement dialoguer avec tout type d’interlocuteur, qu’il s’agisse d’un opérateur financier ou non financier. Cette interaction lui est indispensable pour collecter les informations nécessaires à ses analyses.

Le contrôleur de gestion doit être convaincant et persuasif afin de faire entendre son point de vue face à la direction, auprès de laquelle il présente tous ses résultats d’analyse.

Aussi, le contrôle de gestion est une fonction particulièrement chronophage : le contrôleur doit être disponible et travailleur. L’exercice du métier demande un haut niveau d’investissement notamment lors des périodes de bilan comptable qui engendrent des surcharges de travail.

Tout bon contrôleur de gestion doit être particulièrement organisé. Il est constamment confronté à des informations en grand nombre. Celles-ci peuvent venir perturber son efficacité s’il ne s’organise pas au préalable pour bien gérer le flux d’informations et de missions à réaliser.

Il convient pour le contrôleur de gestion de savoir anticiper et réagir face aux évolutions de l’environnement de l’entreprise qui pourraient avoir un impact négatif sur sa performance. En ce sens, il doit aussi être flexible et préparé aux évolutions constantes des technologies et des normes.

Le contrôleur de gestion dispose d’un bon esprit de synthèse afin de rapidement conceptualiser les problèmes et leurs solutions. Il doit en effet collecter les informations et les communiquer de telle sorte que ses idées soient bien comprises par ses interlocuteurs.

Enfin, la curiosité et l’esprit critique sont des aptitudes indispensables dans le cadre de la fonction qu’occupe un contrôleur de gestion. En tant qu’analyste, il étudie minutieusement les données de l’entreprise et utilise un raisonnement rigoureux sur les chiffres afin de formuler un jugement.

Quelles sont les qualités humaines et relationnelles d’un contrôleur de gestion ?

Comme tout autre individu évoluant en présence d’autres personnes, le contrôleur de gestion doit mobiliser des qualités humaines et relationnelles dans la pratique de son métier : on parle aussi de savoir-être.

Tout analyste de gestion se doit d’être impliqué et à l’écoute du client. Plus qu’être présent, il est actif et même proactif. Il doit porter un réel intérêt au client, afin de comprendre ses besoins et de pouvoir l’accompagner dans l’atteinte de ses objectifs stratégiques, tactiques et opérationnels.

Le contrôleur de gestion combine autonomie et esprit d’équipe. L’analyse et la production de résultats sont la plupart du temps réalisées par le contrôleur seul. Cependant, il travaille aussi conjointement avec chaque fonction de l’entreprise (comptabilité, administration, ressources humaines, marketing, etc.) afin de proposer des solutions adaptées qui permettront à l’entreprise de booster sa performance. Il doit donc avoir le sens du contact, être communicatif et sociable.

Un bon contrôleur de gestion est honnête et fiable. Ayant accès à des données confidentielles de l’entreprise, il doit être digne de confiance. Egalement, il doit être transparent à travers ses propos afin de fournir un aperçu clair et précis de ses idées aux preneurs de décision. La confiance en soi lui est aussi indispensable s’il veut convaincre son auditoire de la pertinence de ses propositions.

Quel est le parcours d’études et de formation permettant d’accéder à ce métier ?

Pour devenir contrôleur de gestion, plusieurs possibilités s’ouvrent à vous. D’abord, pour obtenir un poste d’assistant de contrôle de gestion, il faut être titulaire d’un Bac+2 par l’obtention d’un diplôme comme :

  • un BTS Comptabilité et gestion des organisations (CGO) ;
  • un DUT Gestion des entreprises et des administrations (GEA).

Si vous ambitionnez de devenir contrôleur de gestion, alors il faudra être titulaire d’un Bac+3, Bac+4 ou Bac+5 en obtenant un diplôme comme :

  • un Master en Contrôle de gestion, en Comptabilité-Contrôle-Audit, en Finance, en Gestion financière ou encore en Stratégie d’entreprise, souvent obtenu en école de commerce ;
  • un diplôme d’Institut d’Études Politiques ou diplôme d’ingénieur spécialisés en économie et finance ;
  • le Diplôme de Comptabilité et Gestion (DCG) ;
  • le Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion (DSCG).

Les profils les plus recherchés sont ceux qui justifient de plusieurs expériences dans les métiers de la finance et qui disposent au moins d’un niveau Bac+4 ou Bac+5. Après des années d’expériences, les contrôleurs de gestion peuvent postuler à de nouvelles offres d’emploi et ainsi prétendre au poste de responsable puis de directeur du contrôle de gestion.

Je note cette page
noter
je recherche un talent
  • Mission
    1
  • Informations complémentaires
    2
  • Coordonnées
    3
Exemple : consultant SAP, Développeur Front-End, Graphiste...