Le profil de l’ingénieur DevOps

Mis à jour le Wednesday, May 26, 2021

Métier assez récent, le profil d’ingénieur DevOps est cependant très recherché sur le marché de l’emploi du secteur informatique du fait de ses compétences mixtes. En effet, l’ingénieur DevOps intervient comme un véritable chef d’orchestre entre toutes les parties prenantes du déploiement d’une solution digitale. 

Dirigeants, équipes de développement d’applications, équipes de mise en production et de maintenance, collaborateurs, etc, l’ingénieur DevOps est la passerelle entre tous les acteurs concernés par le projet. Il est le facilitateur d’une transition digitale efficiente tant par la qualité des outils livrés que pour leur optimisation et automatisation.

Profil mixte aux nombreuses compétences variées et globales, découvrez quel est le profil type d’un ingénieur DevOps, car il est difficile de décrire un métier récent sur le marché mais aussi relatif à de nombreux champs d’action et spécialisations possibles.

ingenieur devops échangeant avec ses collègues

L’ingénieur DevOps, la passerelle entre les métiers de l’entreprise

Issu de la contraction de “développement” et d’“opérations”, le terme DevOps reflète la réalité des nouveaux besoins des entreprises dans leur digitalisation. Alors que le schéma classique repose aujourd’hui sur une spécialisation des métiers de l’informatique, dans lequel chaque profil intervient sur un domaine précis et pointu, le métier de DevOps tend à décloisonner les différentes fonctions pour mettre en place des solutions adaptées dans un projet global.

Dans quel intérêt ? Le déploiement d’une solution conçue dès le début de sa programmation et jusqu’à sa maintenance dans un objectif commun et précis permet une production plus efficace, plus rapide et plus fiable pour les entreprises.

Gain de performance, de temps et d’argent, voilà le véritable rôle de l’ingénieur DevOps. Plus qu’un “simple” développeur, il s’agit d’un poste de haut niveau stratégique dans toute entreprise.

Bien entendu, un tel niveau d’expertise nécessite un ensemble de connaissances et de compétences indispensables.

Les compétences techniques de l’ingénieur DevOps

L’ingénieur DevOps intervient sur les trois niveaux indispensables au développement des applications ou des logiciels incontournables pour l’activité d’une entreprise :

  • le développement et la mise en production de la solution digitale adaptée aux besoins et/ou objectifs du client ;
  • la réalisation de phases de test tout au long du processus de livraison de la solution ;
  • la mise en place de l’automatisation de la solution et la surveillance de la qualité de la production (ainsi que sa maintenance).

Bien que l’ingénieur DevOps travaille en étroite collaboration avec l’ensemble de métiers de l’entreprise cliente, et plus encore avec les équipes informatiques, il doit maîtriser un ensemble de compétences techniques :

  • les différents langages de programmation existants (front end et back end), aussi bien pour le développement mobile que desktop ;
  • les langages de scripting (bash, powershell ou Korn-shell) ;
  • les systèmes d’exploitation (IOS, Linux, Windows, etc.) ;
  • les outils de construction, comme Team Foundation Server, ou de virtualisation (Docker, Vagrant, Kubernetes, etc.) ;
  • les outils de stockage centralisé et organisé des données (le repository de code), comme Git, SVN, etc. ;
  • les outils de tests automatisés ou de monitoring de déploiement de solutions (Octopus Deploy par exemple) ;
  • les plateformes de prise en charge pour l’intégration des données (Exchange, SQL Server, Redis, etc.) ainsi que les API ;
  • le fonctionnement d’un système serveur et les différents fournisseurs de services SaaS, IaaS, BPO, PaaS ;
  • les méthodes de sécurisation des données ;
  • etc.
    Un tel niveau de compétences implique une veille technologique permanente afin de rester parfaitement formé aux évolutions des outils.

Le savoir-être et les compétences humaines d’un ingénieur DevOps

Comme nous l’évoquions précédemment, l’ingénieur DevOps ne travaille pas seul, il se fond dans les équipes en place dans lesquelles il assure un rôle de passerelle. Plus qu’un simple maillon de la chaîne, l’ingénieur DevOps intervient davantage comme le manager de groupes distincts.

Pour cela, ce métier suppose des compétences humaines dépassant largement le cadre d’un bon relationnel.

Ses capacités de compréhension, d’analyse et de prise de recul sont les garantes d’une bonne visualisation des processus spécifiques à chaque entreprise, des environnements et des structures aussi variés soient-ils et des enjeux et objectifs recherchés afin de proposer des solutions adaptées à chacun de ses clients.

De plus, outre une facilité de communication indispensable, l’ingénieur DevOps doit être capable de gérer des équipes plurielles et aux rôles complémentaires, mais souvent dissociés. Chacun des métiers ayant sa propre méthode et “principes”, il doit être à l’écoute des points de vue parfois contradictoires de chaque partie prenante, et parfois assurer une fonction de médiateur pour la bonne mise en œuvre du projet de déploiement.

Ainsi, il doit être capable de fédérer les équipes pour les réunir autour d’un objectif commun malgré des intérêts opposés.

Véritable caméléon, il doit adapter son vocabulaire à chaque corps de métier : technique et précis pour les uns, vulgarisé et accessible pour les autres.

Enfin, l’ingénieur DevOps est également le responsable de la conduite du changement, qu’il doit maîtriser. En effet, faire appel à lui, c’est amorcer une rupture dans le processus métier en place, ce qui n’est pas sans générer quelques heurts ou réticences. Diplomatie, tact et bienveillance sont les maîtres mots de celui que l’on pourrait qualifier de négociateur du changement. 

Les formations pour devenir DevOps

Il n’existe pas de formation d’ingénieur DevOps à proprement parler.

La plupart des ingénieurs DevOps proviennent d’une formation en ingénierie de l’informatique (Bac+5) à l’université ou en école d’ingénieurs. Ce sont davantage les expériences professionnelles qui font la différence.

En effet, la maîtrise de l’ensemble des compétences requises passe indubitablement par une acquisition théorique, mais c’est la pratique qui permet vraiment d’acquérir l’expérience nécessaire aux subtilités du développement informatique et de l’administration système.

Une expérience en qualité de développeur web full stack est généralement appréciée, pour sa plus grande expertise des différents langages de programmation, puisque le full stack concerne autant le front-end que le back-end.

Le secteur de l’emploi dans l’informatique est un milieu spécifique dans le sens où les expériences passées et les savoir-faire importent souvent davantage que les diplômes en eux-mêmes. Ainsi, il est tout à fait envisageable de se former de manière autodidacte, d’autant plus que la curiosité est un trait de caractère indispensable pour ce type de métier et caractéristique des aspirants développeurs ou ingénieurs en informatique.

De plus, c’est en découvrant les différents environnements de travail (dans le sens d’environnement technologique) et les différentes structures (taille de l’entreprise, nature et contraintes de l’activité, etc.) que l’ingénieur DevOps gagne ses lettres de noblesse.

Pas d’inquiétude toutefois pour les candidats au poste qui n’ont pas encore d’expérience, il est tout à fait possible de trouver des offres (plus rares, certes) en qualité d’ingénieur junior.

Enfin, en matière d’opportunités d’évolution, un ingénieur DevOps confirmé peut s’orienter vers des métiers plus centrés sur une spécificité technique, comme ingénieur réseaux et infrastructures, Tech Lead (la stratégie informatique à l’échelle de l’entreprise) ou encore Chief Technical Officer (CTO).

Je note cette page
noter
je recherche un talent
  • Mission
    1
  • Informations complémentaires
    2
  • Coordonnées
    3
Exemple : consultant SAP, Développeur Front-End, Graphiste...