acheteur informatique

Savoir travailler avec un acheteur indirect n’est pas forcément évident pour tout le monde et pour toutes les structures surtout quand celui-ci exerce sa fonction en freelance. Avant qu’il puisse réellement prendre en main son poste et se mettre au travail, le travailleur indépendant doit d’abord être briefé sur la culture d’entreprise de son employeur (identité, vision du business) et avoir fait connaissance avec les membres du secteur achat et la direction de l’entreprise.

Une fois ces étapes accomplies, le nouveau responsable des achats hors production va se voir transmettre un cahier des charges ainsi qu’un tableau de bord et bien d’autres outils qui vont lui permettre de mener à bien sa ou ses missions. Ces deux outils vont lui permettre soit de s’imprégner du projet en cours afin de pouvoir reprendre le flambeau comme il se doit, soit de pouvoir assurer le lancement d’une nouvelle relation avec un nouveau fournisseur par exemple.

Une réunion entre l’acheteur indirect et les chefs des différents pôles de l’entreprise peut également s’avérer nécessaire pour faciliter la détection des besoins liés à chacun de ces pôles : achat de prestation intellectuelle, achat de matériel, voyage… Mais pour avoir la possibilité de mettre ces actions en oeuvre il faut d’abord connaître le panel fournisseur de l’entreprise, l’acheteur doit donc avoir ce document en sa possession.

Faire appel à un acheteur indirect en freelance plutôt que de procéder à l’embauche d’un CDD ou CDI n’est pas seulement une question de prix. Vous avez la possibilité de créer une relation bien plus directe, sans aucune politique derrière. Travailler avec un freelance vous permettra également d’accélérer les processus, alors n’hésitez plus et profitez-en !