Compétences transversales et métiers émergents dans le secteur des télécoms

Mis à jour le Thursday, January 6, 2022
Publié le Friday, December 3, 2021 par Léa Mercourt

Actuellement, les métiers du secteur des télécoms connaissent d’importantes transformations. L’émergence de nouvelles technologies s’accompagne d’une forte croissance de la complexité des situations professionnelles, mais aussi de leur instabilité et de leur imprévisibilité. En parallèle, on assiste à un décloisonnement des métiers, avec une véritable convergence entre télécommunications et IT. Pour faire face à ce contexte mouvant, le rôle des compétences transversales est amené à prendre de plus en plus d’ampleur. 

L’importance des compétences transversales dans un environnement high-tech

Les compétences transversales se distinguent des compétences techniques pures dans la mesure où elles ne dépendent pas d’un contexte professionnel spécifique. Elles sont applicables à différents secteurs d’activité et s’avèrent indispensables pour l’exercice de nombreux métiers.

Parmi elles, on peut distinguer :

  • Les savoirs de base, comme la maîtrise d’une langue, l’orthographe, l’arithmétique ou la bureautique.
  • Les aptitudes cognitives, comportementales ou organisationnelles. Il peut s’agir de la gestion de la relation client, du travail en équipe, de l’autonomie…

Ces soft skills occupent une place de plus en plus importante dans le processus de recrutement des entreprises, notamment dans le secteur des télécoms. En effet, la demande en compétences sociales, émotionnelles et cognitives est en forte augmentation, notamment dans les métiers offrant une large autonomie.

Dans le même temps, la demande en compétences technologiques et digitales explose, avec une grande diversité d’applications : IT, intelligence artificielle, Big Data… La question de la transversalité de ces compétences se pose également, car elles sont utilisées dans des domaines aussi variés que les ressources humaines, le marketing ou les achats.

Nouveau call-to-action

Les compétences transversales : un enjeu majeur pour le secteur des télécoms

Dans le secteur des télécommunications, les technologies numériques se développent rapidement sous l’influence de plusieurs facteurs. Tout d’abord, les infrastructures sont de plus en plus performantes en matière de couverture et de débit, tandis que la demande de connectivité et de services digitaux ne fait qu’augmenter. En parallèle, on assiste à une forte croissance des capacités de traitement de la data.

Ainsi, c’est un véritable écosystème d’innovation qui se met en place, le digital occupant une place toujours plus centrale dans la stratégie des entreprises. Le phénomène est encore accentué par le fait que les institutions investissent massivement dans le développement du numérique.

Ces mutations technologiques entraînent une digitalisation rapide des pratiques des entreprises des télécoms, avec un impact important sur la nature du travail humain. Alors que les tâches routinières sont de plus en plus automatisées, les collaborateurs reçoivent des missions plus abstraites, qu’il s’agisse de la résolution de problèmes, de la gestion de projet ou encore de l’analyse d’une grande quantité de données complexes. L’apprentissage, la réflexion et l’interaction prennent donc une place toujours plus importante dans les métiers du secteur.

En outre, les situations professionnelles ne cessent de se complexifier : les actifs d’aujourd’hui souhaitent changer de métier au cours de leur vie ou, au minimum, évoluer dans leurs fonctions et accomplir des missions variées. Face à cette relative instabilité, disposer d’un large éventail de compétences est une véritable nécessité. Les qualités humaines sont donc de plus en plus sollicitées : le savoir-être devient aussi important que le savoir-faire. 

Enfin, certaines compétences transférables et transversales, comme le sens du service client ou la maîtrise d’une langue étrangère, sont aujourd’hui essentielles pour se démarquer dans un environnement très concurrentiel.

Les compétences transversales indispensables pour les télécoms

Il est difficile de dresser une liste des compétences transversales essentielles dans le secteur des télécoms, tant elles sont nombreuses et variées. Toutefois, il est possible de distinguer quatre grandes catégories.

Les compétences cognitives de base

Comme leur nom l’indique, ces compétences recouvrent les savoirs de base que sont la lecture, l’écriture, l’arithmétique ou encore la saisie de données. Elles incluent également les langues étrangères, la communication orale et écrite, mais aussi la connaissance des outils informatiques élémentaires. 

Les compétences cognitives supérieures

  • La créativité, le sens de l’innovation et la force de proposition.
  • La gestion de projets complexes dans un environnement évolutif.
  • La littératie et l’aisance rédactionnelle.
  • La réflexion critique, la capacité à anticiper et la prise de décision.
  • Le traitement d’informations complexes, la capacité d’analyse et de synthèse, la vision stratégique.

Les compétences comportementales 

  • L’adaptabilité, la flexibilité, l’autonomie et l’apprentissage continu.
  • La communication, la négociation et la force de conviction.
  • La pédagogie et le transfert de connaissances.
  • La prise d’initiative, l’esprit d’entreprise et la proactivité.
  • Le leadership, l’animation d’équipe, la gestion des conflits et l’exemplarité.
  • L’animation de réseau ou de réunion, la coopération.
  • L’empathie et la solidarité.

Les postures relationnelles

Les postures désignent des exigences en termes d’éthique professionnelle, plus que de véritables compétences. Par exemple : l’intégrité, l’honnêteté, la déontologie, la rigueur, la fiabilité, l’enthousiasme, le respect des règles…

Les métiers émergents dans le secteur des télécoms

Les nouvelles technologies digitales sont en passe de transformer en profondeur les métiers des télécommunications :

  • L’analytique avancée et le Big Data vont généraliser l’analyse des données clients et des données réseau, dans une logique prédictive. Il sera par exemple possible d’anticiper les besoins de maintenance ou d’optimiser la mise en œuvre de nouveaux réseaux.
  • Les systèmes cognitifs et l’intelligence artificielle vont transformer les métiers liés à la relation client, avec l’apparition d’assistants de clientèle intelligents basés sur la reconnaissance vocale (chatbots, notamment).
  • Les réseaux virtualisés, permettant une gestion intégrale du travail sur le cloud, vont permettre le déploiement de contrôleurs centralisés SDN (« Software-Defined Network ») et la mise à disposition de portails B2B.
  • Enfin, les espaces de travail virtuels et les outils d’apprentissage vont démocratiser le travail à distance, digitaliser les processus et favoriser l’innovation collaborative.

Dans cet environnement en pleine mutation, une multitude de besoins apparaissent, faisant émerger de nouveaux métiers dont voici une liste non exhaustive :

  • Ingénieur en intelligence artificielle
  • Ingénieur data
  • Ingénieur en cloud computing
  • Administrateur de base de données
  • Administrateur système et réseaux
  • Data scientist
  • Consultant data
  • Développeur Big Data 
  • Spécialiste en cybersécurité 
  • Chef de projet
  • Délégué à la protection des données 

Toutefois, le recrutement de ces nouveaux profils représente un challenge de taille. D’une part, ces métiers émergents (et donc relativement jeunes) se caractérisent par une pénurie de talents. Il est donc particulièrement difficile pour les entreprises des télécoms de trouver les compétences techniques nécessaires, car elles manquent cruellement sur le marché du travail.

D’autre part, rappelons que la recherche de ces nouveaux talents intervient dans un contexte de mutation technologique, de décloisonnement des métiers et de complexification des situations professionnelles. Le profil idéal n’est donc pas seulement un expert de son domaine, maîtrisant tous ses aspects techniques. C’est aussi un professionnel doté de nombreuses compétences transversales, qu’elles soient cognitives, comportementales ou relationnelles.

Le sourcing de talents externes : une solution pour faire face aux défis de demain

Les entreprises des télécommunications sont aujourd’hui confrontées à un véritable paradoxe. D’un côté, elles ont besoin d’intégrer rapidement de nouveaux talents possédant des compétences clés très ciblées. De l’autre, elles peinent à trouver les ressources nécessaires en passant par le processus de recrutement traditionnel.

Pour y remédier, le sourcing de talents externes s’impose comme une alternative à ne pas négliger. Particulièrement flexible, cette approche permet de trouver, au moment opportun, la ressource la plus adaptée à chaque projet. Le recours au portage salarial, par exemple, s’avère très avantageux pour tester des compétences émergentes, avec une relation sécurisée par un contrat cadre, pour une durée déterminée.

De plus, la sous-traitance n’est pas synonyme de surcoût. Pour être plus compétent et se démarquer, un prestataire externe doit regarder plus loin et connaître sur le bout des doigts les pratiques des différentes entreprises du secteur. Familiarisé avec tous les environnements télécoms, il peut ainsi répondre plus rapidement et plus efficacement à chaque besoin. Au final, la prestation revient moins chère à l’entreprise cliente.

Avec une communauté de 370 000 experts et consultants freelances, ainsi que 1 000 PME et start-ups d’expertise, Freelance.com met à la disposition des entreprises des télécoms un vivier de compétences pour répondre aux enjeux de demain. De la recherche à l’intégration des talents, en passant par le suivi de la prestation, nous vous apportons un accompagnement global pour garantir la réussite de tous vos projets.

Nouveau call-to-action
Léa Mercourt

Responsable marketing chez Freelance.com, j’apprécie partager mon immersion dans la transformation du marché du travail sur des articles de notre blog. Je mène une veille quotidienne sur les changements sectoriels qui en découlent et accompagne ces mouvements depuis plus de 2 ans désormais.

Ajouter un commentaire

je recherche un talent
  • Mission
    1
  • Informations complémentaires
    2
  • Coordonnées
    3
Exemple : consultant SAP, Développeur Front-End, Graphiste...