Comment rentabiliser les projets d’IA ?

Publié le Friday, November 18, 2022 et

Alors que l’IA semblait réservée aux acteurs technologiques il y a encore quelques années, elle s’immisce aujourd’hui tous les pans de l’économie.

Présente dans tous les types d’organisation et dans tous les secteurs, l’intelligence artificielle apparaît comme un eldorado. Elle constitue un axe de développement stratégique, dont les entreprises s’emparent pour mieux comprendre leurs clients, mieux anticiper les évolutions de leur marché, et adapter leur offre.

Si les entreprises investissent le terrain de l’IA, elles ne le font toutefois pas encore de façon optimale.

A quel stade en sommes-nous du développement de l’IA ? Comment les entreprises peuvent-elles optimiser leurs pratiques et leurs usages ?

Charles Dadi, fondateur de Factonics, nous éclaire sur la question au micro de freelance.com.

L’IA en phase de maturité

Basée sur des algorithmes, l’intelligence artificielle s’appuie sur le traitement d’un important volume de données pour aider à la prise de décisions.
Après un temps d’acculturation, les entreprises sont aujourd’hui convaincues de l’importance de l’IA pour leur croissance. Elles sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses à intégrer la dimension IA dans leur stratégie d’entreprise. C’est notamment le cas d’acteurs comme EDF, Nestlé, BPI France ou Action contre la Faim, qui figurent parmi les clients de Factonics.

« Ces dernières années, l’IA était dans un cycle d’euphorie qui s’est traduit par une intensification — voire une tension — sur les recrutements de Data Scientists et Data Ingénieurs, constate Charles Dadi. On entre aujourd’hui dans une phase de maturité. Il ne s’agit pas d’un éclatement de la bulle IA, mais d’une évolution naturelle. A ce stade, l’objectif est de pérenniser les dispositifs déjà en place. »

Le challenge de la rentabilité

Bien que l’IA ait fortement progressé ces dernières années, la question de la rentabilité des projets IA reste problématique. Comme le souligne Charles Dadi, « 75% des projets d’IA menés en entreprise ne sont pas industrialisés, et seuls 10% sont rentables. »

D’où la création de Factonics, qui met son expertise IA à disposition des organisations (publiques, privées et associatives) pour les aider à déployer des solutions véritablement rentables.

« Nous travaillons sur 3 piliers, explique Charles Dadi. Tout d’abord la robustesse : nous déployons des méthodes et des expertises pour favoriser les bonnes pratiques d’un point de vue développement et industrialisation. Nous travaillons également sur la scalabilité, c’est-à-dire sur le passage à l’échelle qui permet l’industrialisation, et donc la rentabilité. Troisième pilier : la responsabilité. Nous veillons à améliorer nos solutions jour après jour, et à minimiser leur empreinte carbone. »

Créée il y a 4 ans, la startup Factonics semble avoir de beaux jours devant elle. Elle planche d’ores et déjà sur ses futurs projets : en plus de poursuivre le développement de ses offres IA et Green, elle prévoit de recruter de nouveaux talents et de se développer à l’international.

Julie Huguet

Julie Huguet est entrepreneure et présidente d’une capitale French Tech. Passionnée de tous les sujets liés à la transformation, l’innovation ou plus généralement à la tech.