jeune acheteur indirect

Pour commencer il faut bien garder en tête que les achats indirects représentent tous les achats qui n’entrent pas dans les achats de production (matières premières, composants).

Le profil d’un acheteur indirect est celui d’une femme ou d’un homme passionné par le commerce et la fonction achat au sein des entreprises. L’aspect commercial est très présent dans cette fonction car l’acheteur doit tout d’abord effectuer une analyse du marché pour trouver le meilleur fournisseur afin de répondre aux besoins de l’entreprise. Une fois sélectionné, l’acheteur rentre dans la phase de négociation des tarifs de la prestation avec le fournisseur afin d’en tirer le meilleur prix possible.

Pour ce qui est de ces compétences professionnelles et personnelles, le poste d’acheteur requiert un sens critique pointu afin de faire le meilleur choix lors de la sélection du ou des prestataires, une grande résistance au stress, aussi bien dans les phases de sélection des prestataires que dans les négociations, afin de garder en vue les objectifs de l’entreprise et de trouver le meilleur rapport qualité prix. Évidemment une grande aisance relationnelle est indispensable pour fidéliser les prestataires compétents et en démarcher de nouveaux. Cette qualité est également très utile en interne car l’acheteur doit être au courant de ce dont l’entreprise a besoin et cela passe par des échanges avec ses collaborateurs.

Au niveau de ses diplômes, l’acheteur indirect a généralement dans son bagage une expérience en école de commerce ou 3ème cycle en gestion / management / économie. Mais la profession admet tout de même les autodidactes. Une expérience préalable dans le commerce que ce soit en tant qu’acheteur industriel (production), ou assistant achats, constitue un atout est une expérience non négligeable pour les recruteurs.