Le métier d’architecte réseau

Mis à jour le Thursday, June 17, 2021

L’architecte réseau est un technicien du déploiement des communications au sein de l’entreprise. Il est missionné pour analyser, créer, configurer et veiller au bon fonctionnement du réseau web et téléphonique. Ce métier demande une spécialisation technique de niveau ingénieur, sans parler d’une organisation et d’une application professionnelles de haut niveau. On fait le point.

Architecte réseau travaille sur un projet

Quelle est la mission de l’architecte réseau ?

La mission de l’architecte réseau s’oriente autour de trois axes :

  • la création d’un réseau de communication pour l’entreprise ;
  • la reprise d’un réseau existant et l’ajout de machines ;
  • la surveillance et l’analyse d’un réseau et l’anticipation des besoins de l’entreprise.

L’architecte réseau doit être à même d’intervenir pour la création du réseau, sa maintenance ou son futur développement.

La création d’un réseau de communication

L’architecte réseau, dans le cadre de ses compétences en informatique et en développement de réseaux internet et téléphoniques, est à même de créer l’ensemble de l’architecture du futur réseau de l’entreprise.

  • Il va ainsi choisir l’architecture réseau appropriée selon le nombre de postes et le projet :
  • architecture en étoile, où les ordinateurs sont groupés autour d’un nœud central ;
  • architecture en arbre, où chaque poste développe à son tour des branches réseau ;
  • architecture en rond, où chaque ordinateur est relié à un autre situé en amont et en aval, jusqu’à former une boucle ;
  • architecture croisée, où tous les postes sont reliés entre eux.

Il existe d’autres types d’architecture réseau, comme la typologie réseau hybride qui combine à la fois une structure de réseau en étoile et une seconde architecture.

Le choix de cette architecture est important pour l’entreprise, car elle définit l’organisation interne du réseau et son évolution future.

La reprise d’un réseau existant

L’architecte réseau s’appuie parfois sur une architecture existante et vient ajouter des postes supplémentaires, après quelques travaux d’agrandissement ou l’installation de nouveaux postes informatiques. Il travaille à partir des éléments suivants :

  • les plans et représentations du réseau actuel ;
  • la configuration des câbles réseau au sein des locaux ;
  • la localisation des branchements électriques ;
  • les emplacements des prises téléphoniques et autres prises réseau.

Il étudie ainsi l’ensemble du réseau déjà déployé et, à partir de ces éléments, crée un nouveau plan de l’architecture réseau et définit le cahier des charges.

La surveillance et l’analyse d’un réseau

Un réseau d’entreprise peut être tout à fait opérationnel et ne nécessite aucun développement momentané. L’architecte réseau va alors travailler sur la performance de ce réseau, via quelques exercices tels que :

  • l’émission de statistiques et d’analyses techniques ;
  • les tests réseau ;
  • la maintenance des éléments en place ;
  • la gestion des dépannages de l’internet ou de l’intranet.

Cette surveillance est capitale pour le bon fonctionnement du système informatique de l’entreprise, notamment au niveau de la connexion internet et du réseau intranet, mais aussi de la gestion et de la mise en place des programmes informatiques agiles.

Les compétences de l’architecte réseau

Outre ses compétences techniques, comme l’attrait pour l’informatique et la connaissance du fonctionnement technique des réseaux et besoins de l’entreprise, l’architecte réseau doit posséder les compétences suivantes : organisation, rigueur, qualité d’écoute et force de persuasion, et correspondre à un certain profil.

Son métier l’amène à être en contact avec les responsables de différents services de l’entreprise. Il doit donc se mettre à leur niveau et adopter un langage compréhensible par ces derniers, sans oublier d’écouter leurs besoins.

Il doit également être constamment en veille technologique et suivre le développement technique des composants électroniques et informatiques, pour les appliquer, si besoin, à l’entreprise dans laquelle il intervient en tant que freelance ou salarié.

Quelle est la formation pour devenir architecte réseau ?

Pour exercer le métier d’architecte réseau, il est nécessaire de viser un niveau d’études bac + 5 ou bac + 6. Après un baccalauréat scientifique de préférence, le futur architecte réseau s’oriente vers une école d’ingénieur ou un parcours universitaire. Il peut ainsi passer par :

  • un diplôme d’ingénieur ou un master en réseaux et communication ;
  • un master en réseaux et systèmes d’information des entreprises ;
  • un diplôme de l’École Normale d’Ingénieurs ;
  • un parcours à l’Institut des Mines ;
  • un cursus à l’École Polytechnique ;
  • un parcours en école d’ingénierie dans la Marine ;
  • un master réseaux Telecom.

Il existe plus d’une vingtaine de formations de niveau ingénieur dédiées au métier d’architecte réseau. Certaines spécialisations, comme l’école d’ingénierie dans la Marine, sont généralement réservées aux futurs architectes réseaux de ce corps de l’Armée.

Quel est le salaire d’un architecte réseau ?

Un architecte réseau est rémunéré 4 600 euros bruts mensuels en moyenne. Le salaire brut mensuel d’un débutant est lui compris entre 3 300 et 3 500 euros.

Dans le cadre d’un architecte réseau freelance, la rémunération est fixée à la mission et dépend de la prestation et de sa durée.

La fiche-métier de l’architecte réseau

Le métier de l’architecte réseau est avant tout orienté vers la technique informatique, avec par exemple :

  • la création ou amélioration de la structure informatique de l’entreprise ;
  • l’analyse du réseau de communication ;
  • la réalisation de bilans en besoins techniques (site web, intranet, messagerie interne, etc.) ;
  • l’apport de solutions à l’entreprise ;
  • les conseils aux techniciens durant leur mission d’installation du réseau ;
  • la gestion et création des plannings d’intervention ;
  • la gestion financière des installations à réaliser ;
  • la sélection des fournisseurs et la négociation des prix des pièces et des matériels adaptés.

Comme nous venons de le voir, ses tâches sont assez diversifiées. Il peut également intervenir au cours de réunions de présentation de la future architecture du site, et apporter des éléments financiers qui feront l’objet d’une validation par la direction de l’entreprise.

Les avantages de l’architecte réseau

L’architecte réseau est avant tout un passionné d’informatique. Il évolue dans une configuration professionnelle qui le passionne, ce qui en général fait de lui une personne comblée par son métier.

Le second avantage reste sa liberté d’action dans la mise en place du réseau de l’entreprise. Sa créativité lui permet de créer une architecture adaptée aux dernières technologies grâce à des outils spécifiques. Il fait ainsi preuve d’ingéniosité et de réactivité dans la mission qui lui est confiée.

L’architecte réseau peut décider de travailler en freelance pour différents clients et intervenir au cours de missions ponctuelles uniques ou régulières. Il conserve alors une autonomie dans la gestion de ses propres interventions et peut également être un travailleur nomade en télétravail.

L’évolution du poste d’architecte réseau

Ce poste très technique peut évoluer vers un emploi de cadre manager des équipes réseaux au sein d’une grande entreprise. Si l’architecte réseau est freelance, ou désire le devenir, il peut faire évoluer sa carrière professionnelle vers le métier de consultant en télécommunications, où il apportera son savoir-faire dans la création d’architectures réseaux, sans en effectuer le suivi.

Il est bon de noter que les opérateurs de télécommunications nationaux ou internationaux recrutent des professionnels à des postes techniques de plus grande envergure. Un architecte réseau avec une expérience de plusieurs années dans le métier (employé ou en mission dans une ESN ou une PME) peut ainsi évoluer vers un emploi où il pourra mettre en avant toutes les compétences acquises en entreprise.

En tout état de cause, le métier d’architecte réseau est une profession où les postes à pourvoir sont nombreux. Les grilles de salaires sont intéressantes et les missions très techniques permettent d’exploiter toutes les ressources personnelles du professionnel.

Bien que la spécialisation nécessite entre cinq et six années d’études après le baccalauréat, les débouchés actuels font de l’architecte réseau un métier d’avenir. Nombre de candidats juniors évoluent rapidement vers des responsabilités plus importantes, dès lors qu’ils ont la passion du métier et un intérêt important pour la technicité de l’informatique

Je note cette page
noter
je recherche un talent
  • Mission
    1
  • Informations complémentaires
    2
  • Coordonnées
    3
Exemple : consultant SAP, Développeur Front-End, Graphiste...